DIR Centre-Est

Les missions, l’organisation

publié le 29 mars 2012 (modifié le 16 juin 2022)

L’étape de la décentralisation instituée par la loi du 13 août 2004 relative aux libertés et responsabilités locales a conduit au transfert des deux tiers du Réseau Routier National (RRN) aux départements et mis fin à la mise à disposition des DDE auprès des conseils généraux.
Elle a imposé une réorganisation des services chargés de l’exploitation, de l’entretien et des investissements sur le réseau routier non concédé conservé par l’Etat.

Est donc née une nouvelle organisation des services routiers de l’Etat. Elle vise à rassembler au sein de 11 Directions Interdépartementales des Routes (DIR) l’ensemble des fonctions et des compétences réparties jusqu’à lors dans les DDE et qui concourent au développement, à la gestion et l’exploitation du réseau routier national .

Les spécificités de cette organisation :

Pose d’une glissière

- En matière d’ingénierie routière, les DIR assurent la maîtrise d’oeuvre des opérations. Les DREAL (Directions Régionales de l’Environnement de l’Aménagement et du Logement) sont les maîtres d’ouvrage.

Pour ce qui concerne l’exploitation, une organisation est mise en place par itinéraire et cela indépendamment des limites administratives pour répondre aux attentes des usagers en matière de sécurité, de viabilité et d’information en temps réel.

Les Directions interdépartementales des Routes sont juridiquement créées par le décret du 16 mars 2006, ce décret a été suivi d’un arrêté interministériel fixant le réseau des DIR, puis de la nomination des directeurs.

Le siège de la DIR Centre-Est est installé à Lyon.

La DIR Centre-Est a deux missions principales :
*gérer, entretenir et exploiter les autouroutes non concédées et les routes nationales restant sous la responsabilité de l’Etat.
*assurer l’ingénierie et le contrôle des travaux des projets routiers de l’Etat.

Tunnel
deviation_de_centron

La DIR Centre-Est a en charge l’entretien quotidien des voies (fauchage, signalisations …), la viabilité du réseau notamment en période hivernale , la surveillance des voies (informations des usagers, intervention en cas d’accident…) et l’entretien de tout le patrimoine routier (chaussées, tunnels, ponts..).

Plus de 1 100 kms de routes et d’autoroutes non concédées, sur 13 départements

Son réseau se caractérise par son étendue territoriale et son extrême diversité. Il s’étend principalement sur 2 régions administratives : Auvergne-Rhône-Alpes, et Bourgogne-Franche-Comté.

Les grands itinéraires interurbains se situent au nord : A77/RN7 , route Centre Europe Atlantique. Les particularités les plus marquantes sont : l’importance des réseaux en agglomération soumis à de fortes congestions (aires métropolitaines lyonnaise et grenobloise) et des réseaux exposés à des situations de crise dans les Alpes du Nord et en vallée du Rhône.

L’organisation territoriale proposée s’appuie sur trois ensembles territoriaux :
* l’aire Lyonnaise et la vallée du Rhône,
* les Alpes du Nord,
* la Bourgogne et le département de l’Allier.

Chaque ensemble comporte un Service régionale d’exploitation (SREX) et un service d’Ingénierie Routière pour les travaux neufs (SIR), les deux services étant fusionnés en un seul dans les Alpes du Nord.

Les missions d’exploitation et d’entretien du réseau sont pilotées par 7 districts , s’appuyant sur 21 CEI (centre d’entretien et d’intervention).

Les SIR (service d’ingénierie routière) sont chargés de l’ingénierie des travaux routiers.

Pour toute demande de précision, contactez-nous

Crédit photos : DIR CE