RN90 : Gorges de Ponserand - retour en vidéo sur les travaux

Pour protéger les usagers de la route, des écrans pare-blocs de haute capacité ont été installés entre septembre 2021 et mars 2022 dans le versant sur 400m pour un montant de 4 M€, entièrement financés par l’État.

Les deux voies montantes de la RN90 sont soumises, dans les gorges de Ponserand entre Aigueblanche et Moûtiers, à des phénomènes naturels d’ampleur importante, principalement d’éboulements rocheux.

Afin d’augmenter le niveau de protection des usagers, des écrans pare-blocs de haute capacité ont été installés entre septembre 2021 et mars 2022 dans le versant, sur une longueur de 400 mètres, pour un investissement d’une première phase de travaux d’un montant de 4 M€, entièrement financés par l’État.

La capacité d’arrêt des écrans de 8 000 kilo Joules (kJ) permet ainsi d’intercepter des blocs rocheux allant jusqu’à 25 tonnes à une vitesse de 25 m/s, soit l’énergie d’un bus circulant à une vitesse de 90 km/h.

Projet et travaux des gorges de Ponserand (durée : 3 min 21 s)

DIR Centre-Est

Les deux voies montantes de la RN90 sont soumises, dans les gorges de Ponserand entre Aigueblanche et Moûtiers, à des phénomènes naturels d’ampleur importante, principalement d’éboulements rocheux.
Afin d’augmenter le niveau de protection des usagers sur ce linéaire, des écrans pare-blocs de haute capacité ont été installés entre septembre 2021 et mars 2022 dans le versant, sur une longueur de 400 mètres, pour un investissement d’une première phase de travaux d’un montant de 4 M€, entièrement financés par l’État.
La capacité d’arrêt des écrans de 8 000 kilo Joules (kJ) permet ainsi d’intercepter des blocs rocheux allant jusqu’à 25 tonnes à une vitesse de 25 m/s, soit l’énergie d’un bus circulant à une vitesse de 90 km/h.

Partager la page