Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Sur la route…

Circuler en hiver

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 5 février 2019 (modifié le 8 mars 2019)

Les conditions de circulation

Elles définissent l’état de la chaussée et la capacité des usagers à pratiquer l’itinéraire. On définit 4 niveaux de circulation pour la neige et le verglas, associées à un code couleur :

  • C1 : la route est au noir, la circulation normale
  • C2 : traces de neige ou verglas localisé
  • C3 : neige importante ou verglas généralisé
  • C4 : congères ou pluie en surfusion.

Intempéries : des origines nombreuses

Les intempéries hivernales sont source de nombreux problèmes de circulation et de sécurité civile.
Il existe différents types d’intempéries dont les sources sont tout aussi variables que leurs conséquences.
On définit 3 types de neige :

  • la neige humide : une neige lourde qui tombe en gros flocons ;
  • la neige mouillée : forme une "soupe au sol ;
  • la neige sèche : elle virevolte et se soulève en nuage sous l’effet du vent.

Et 5 sources de verglas routier :

  • la pluie sur sol gelé : congélation d’eau au contact d’une route très froide ;
  • la pluie en surfusion : précipitation d’eau liquide à une température négative ;
  • le brouillard givrant : à des températures négatives ;
  • les gelées blanches : condensation solide sur une route sèche ;
  • la congélation d’eau sur la route : refroidissement d’une route humide induisant une congélation de l’eau en surface.

Vous pouvez retrouver des définitions plus détaillées des intempéries et des conseils aux usagers dans la plaquette Circuler en hiver (format pdf - 955.2 ko - 08/03/2019) .